« L’humour noir n’est pas mort »

En préambule de son spectacle, Stéphane Guillon répond aux questions d’un journaliste du journal belge DH, et introduit ce qu’il va proposer dans son nouveau spectacle.

Ça ne me dérange pas que nous soyons dans une société frileuse , bien pensante et avec des interdits. Au contraire. Parce que ce qui m’intéresse dans l’humour, c’est justement la transgression. Plus il y a de l’interdit, plus je prends du plaisir à y aller. Je n’ai jamais été en phase avec le ‘on ne peut plus rire de tout’ ou encore le ‘avant c’était mieux’. Une période de bien-pensance exacerbée c’est pour moi du pain bénit !

Découvrez l’interview ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*