Stéphane Guillon passe en revue les candidats à la présidentielle

Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon, les déçus de la primaire de la droite Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Michel Barnier, même la gagnante Valérie Pécresse, sans parler d’Emmanuel Macron, d’Éric Zemmour, de Marine Le Pen, ceux en embuscade comme Ségolène Royal, Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot. Tous rhabillés pour l’hiver. Par Stéphane Guillon, dans Quotidien.

2 Comments

  1. VRAIMENT PAS GRAND CHOSE SUR MACRON ? pourquoi. S.GUILLON Sait il laisser « endormir » lui aussi ?
    Pourquoi accuser, uniquement, Bertand pour la fermeture de lits alors que c’était BACHELOT la ministre de la santé à l’époque suivi qq temps de X.Bertrand…….BACHELOT, ELLE, en tapant sur la droite comme le fait Guillon est devenue MINISTRE de la culture de MACRON……..qu’espère S.GUILLON ?
    Bizarre cette protection envers Macron et son Gouvernement……PAS TRES COURAGEUX GUILLON……DROLE d’HUMORISTE !!!! et beaucoup en font la remarque

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*