« Le Français est très autocentré, il ne s’intéresse qu’à lui, il ne se remet pas beaucoup en question. »

Toujours en tournée en Belgique où il se produira à Mouscron, Stéphane Guillon en profite pour répondre à la presse belge, avec des questions différentes de celles posées par les journalistes français. Il revient par exemple sur sa vision des Français et des Belges.

Il y a des ponts et des points communs entre ces deux pays voisins et, pourtant, ce sont deux peuples très différents. Le Belge est plus en retenue et plus sympathique. Par exemple, le tutoiement en Belgique m’a beaucoup séduit. Ça n’a l’air de rien, mais ça casse beaucoup de barrières. Le Français est très autocentré, il ne s’intéresse qu’à lui, il ne se remet pas beaucoup en question. Le Belge est plus foutraque et pratique davantage l’autodérision. Mais il a certainement aussi des défauts ! Sa plus grande force est de ne pas se prendre au sérieux. De se dire qu’il y aura toujours une solution. Que rien n’est grave.

Lire l’interview sur Paris Match Belgique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*